Cher(e)s ami(e)s de l’AFOM, En vous présentant, avec retard, mes meilleurs voeux pour 2020, je viens vous inviter à notre prochaine assemblée générale qui se tiendra au Defap, à Paris, beaucoup plus tôt que les années précédentes : le vendredi 24 avril, à partir de 14h. Nous espérons que cette date nous permettra d’être plus nombreux. Comme les années précédentes, cette réunion statutaire sera associée à notre thème d’étude consacré à l’évangélisation en Europe. Cette année, il nous a semblé opportun de resserrer notre regard sur notre pays. Le contexte y a beaucoup évolué depuis la publication, en 1943, du livre La France, pays de mission ?, par les abbés Godin et Daniel. Près de 80 ans plus tard, le christianisme est pratiquement devenu minoritaire, et de nombreux groupes ou réseaux, protestants ou catholiques, se préoccupent d’évangéliser la France. Notre réunion statutaire sera associée à deux autres rencontres liées à cette réflexion sur l’évangélisation :
  • une conférence publique de Jean-Louis Schlegel, ancien directeur de la revue Esprit, sur notre thème de recherche : De La France, pays de mission ? à “Évangéliser la France !”, ce même vendredi 24 avril, à 20h30 ;
  • une journée d’études sur des pratiques d’évangélisation en France, le samedi 25 avril, de 9h à 16h.
Comme vous le savez, notre association entend être avant tout un lieu de rencontre d’acteurs et théologiens de la mission, d’appartenances confessionnelles différentes, qui peuvent y partager leurs expériences et y faire connaître leurs travaux. Nous vous informerons aussi des projets de notre association, qui reste liée à l’International Association for Mission Studies (IAMS), qui tiendra sa 15e assemblée à Sidney, du 9 au 14 juillet 2020, et dont le réseau européen tiendra sa rencontre à Cluj (Roumanie) en 2022. Notre site internet (https://www.afom.org/) vous permet déjà d’être informé(e)s de ces activités. Pour poursuivre nos projets, nous avons besoin de votre soutien financier. Merci à chacun de renouveler sa cotisation annuelle (25€), si cela n’a pas été fait, et d’avoir le souci de procurer de nouveaux membres à l’AFOM ! Merci surtout de venir nombreux pour stimuler et enrichir notre réflexion. Bien fraternellement, fr Michel Mallèvre, 18 février 2020